Article

Sophrologie et addictions

En ce mois de Novembre sur l’arrêt du tabac, parlons des addictions et des apports de la sophrologie pour aider les personnes dépendantes. Etre victime d’addiction correspond le plus souvent à un manque, une souffrance. Pour combler, la personne se lie soit à une substance, soit à un élément extérieur comme son ordinateur, son portable, etc. Dans les deux cas, l’addiction est là et les conséquences également : dépendance, impulsion non contrôlée vers l’acte, désocialisation, etc. Pour arrêter toute addiction, il faut se faire aider et être encadré par une équipe pluridisciplinaire : médecin, psychiatre, psychologue, sophrologue, etc. En fonction du degré d’addiction, la sophrologie peut venir en aide. En effet, pour que la sophrologie puisse intervenir, il est nécessaire que la personne concernée par l’addiction en est conscience et qu’elle désire mettre un terme à cette dépendance. L’arrêt de l’addiction survient dans la vie de la personne car elle a un déclic ou un besoin supérieur à son plaisir d’addiction et non parce qu’elle a peur de cette dépendance. La prise de conscience étant faite, le sophrologue pourra en parallèle du médecin proposer un protocole pour retrouver l’indépendance et la liberté de vivre sans attachement. L’objectif sera d’apprendre à se détacher du tabac ou du portable par exemple. Par quels moyens la sophrologie permet-elle de retrouver un état de liberté et d’indépendance ? Les techniques des Relaxations Dynamiques génèrent une prise de conscience de son schéma corporel. Il y a une reconnexion à son corps. L’accès à son corps se fait via le souffle et les exercices de respiration. Par la suite, le sophrologue introduira des exercices de sophronisation et de visualisation pour redécouvrir par exemple les 5 sens et leur importance dans la vie de la personne. D’autres exercices développant les valeurs existentielles et la projection de projets pourront également être évoqués en fonction de l’évolution et de l’acquisition de cette nouvelle liberté d’être et de vivre autrement.

Si vous avez besoin de renseignements complémentaires pour vous aider pendant ce mois de Novembre sur Caen à stopper le tabac ou une autre dépendance, n’hésitez pas à m’appeler.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *