ArticleNon classé

Sophrologie et prise de parole en public

 

“Vous présenterez cette réunion” ; “Je vous ferai intervenir lors de la conférence”…Ces quelques phrases sont prononcées et voilà, c’est le grand chamboulement à l’intérieur de vous : je vais devoir prendre la parole en public ….Comment surmonter ce sentiment de mal-être et maîtrisez tous les symptômes qui vont avec ? “J’ai les mains moites et je sue ” ; “J’ai les jambes qui tremblent” ; ” Je deviens toute rouge”.

Et ceci n’est qu’un panel de ce qui peut se manifester.

Appréhender prendre la parole en public est légitime. Si vous avez la chance d’être plutôt à l’aise à l’oral, pas de problème ; mais dans le cas contraire cela peut devenir une véritable épreuve. Cependant, même en ayant la parole facile, qui n’a jamais eu un moment de trac avant de se mettre en scène ? En effet, lorsque vous prenez la parole, vous vous exposez à un public. Et cet acte n’est jamais enseigné ; au mieux, on tente de réhabiliter certains conseils donnés par ses professeurs avant les oraux ; ils sont malheureusement plus basés sur le contenu que sur votre comportement ! Si l’on se réfère à l’étude de Mehrabian (A)*, on s’aperçoit que 3 éléments composent un oral : les mots, la voix et le comportement ce qui correspond respectivement à 7%, 38%, 55 % de l’oral. La part de votre comportement est donc primordial, si ce n’est l’élément clé de votre prestation. Le corps, dans la communication, montre une place plus importante que la voix et les mots. Dès ce moment, le lien avec la sophrologie est évident car cette discipline nous permet de prendre conscience de notre corps, que nous ignorons trop souvent et qui ne manque pas de se rappeler à nous lors de certains événements !

En partant des 3 principes de la sophrologie, nous pouvons voir comment et pourquoi cette discipline peut aider à gérer les symptômes liés à la prise de parole en public.

Un des 3 principes en sophrologie est celui du schéma corporel. Cette dimension est complexe car elle renferme toute la représentation que l’on se fait de son corps. Bien souvent lors d’une prise de parole en public, la plupart des personnes aimerait “se faire toute petite”, elles se recroquevillent sur elles-mêmes. Les exercices en sophrologie permettent de comprendre comment vous fonctionnez, comment vous vous percevez, et la manière dont vous sentez votre corps. Au fil des séances, vous respirez mieux, vous vous posez, vous permettant de percevoir la réalité plus objectivement (le 2ème principe en sophrologie). Grâce aux entrainements, vous êtes plus en harmonie avec vous-même mais également avec les autres. Un acte comme la prise de parole en public se trouve “dédramatisé”, vous n’avez plus la même vision. Dans cette même logique, vous allez renforcer votre confiance en vous, être plus serein, retrouver un équilibre dans tous les sens du terme, sur le plan physiologique et sur le plan psychologique.

Se développe ainsi le 3ème principe de la sophrologie, le principe d’action positive. Vous acquérez au fil des séances les moyens de renforcer vos capacités liées à la prise de parole. Vous acceptez vos défauts et surtout regardez vos qualités ; vous savez vous positionner, bien placer votre respiration, faire face au public et laisser s’éloigner les impressions subjectives.

Par cette approche centrée sur soi, la sophrologie apporte de précieux outils à toutes les personnes qui désirent améliorer, surmonter, dépasser cette peur de prendre la parole en public. C’est une discipline qui apporte beaucoup d’outils et qui sait s’adapter aux besoins de chacun.

  • Mehrabian et Wiener ” decoding of insconcient communication” Journal of personality and social psychology
  • Revue sophro n°14 Article paru dans la revue de sophrologie (p43)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *